La France rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie pour "consultations"

La France rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie pour "consultations"

La France a rappelé ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie pour "consultations", après la rupture d'un contrat de sous-marins de la part de l'Australie, a annoncé vendredi le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

"A la demande du président de la République, j'ai décidé du rappel immédiat à Paris pour consultations de nos deux ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie. Cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le 15 septembre par l'Australie et les Etats-Unis", a-t-il indiqué dans un communiqué publié par le Quai d'Orsay.

"L'abandon du projet de sous-marins de classe océanique qui liait l'Australie à la France depuis 2016, et l'annonce d'un nouveau partenariat avec les Etats-Unis visant à lancer des études sur une possible future coopération sur des sous-marins à propulsion nucléaire, constituent des comportements inacceptables entre alliés et partenaires, dont les conséquences touchent à la conception même que nous nous faisons de nos alliances, de nos partenariats et de l'importance de l'Indopacifique pour l'Europe", a également fait savoir Jean-Yves Le Drian.

La veille sur Franceinfo, le chef de la diplomatie française avait exprimé sa "colère", estimant que de tels agissements "ne se font pas entre alliés". "C'est un coup dans le dos, ... Cette décision unilatérale, brutale, imprévisible, ressemble beaucoup à ce que faisait M. Trump", avait-il indiqué.

Le Premier ministre australien, Scott Morrison, avait annoncé jeudi dernier la rupture du contrat d'un montant de 56 milliards d'euros conclu en 2016 avec la France pour la fourniture de douze sous-marins conventionnels.