COP26, l'ONU craint un échec, selon M Gutieres

COP26, l'ONU craint un échec, selon M Gutieres

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a averti vendredi qu'il existait un risque élevé d'échec de la prochaine Conférence des Nations Unies sur les changement climatiques, ou COP26, qui aura lieu en novembre à Glasgow, en Écosse.

La COP26 a publié vendredi son rapport de synthèse sur les contributions déterminées au niveau national. Selon le rapport, il est nécessaire de réduire de 45 % les émissions d'ici 2030 pour atteindre la neutralité carbone d'ici le milieu du siècle, précisant que les données de vendredi impliquent une augmentation de 16% des émissions en 2030 par rapport aux niveaux de 2010.

"Le monde est sur une voie catastrophique allant vers 2,7 degrés de réchauffement. Il existe un risque élevé d'échec de la COP26", a-t-il déclaré à l'occasion du Forum des économies majeures sur l'énergie et le climat, convoqué par le président américain Joe Biden.

"Il est clair que chacun doit assumer ses responsabilités. Nous devons être plus ambitieux en matière de financement, d'adaptation et d'atténuation", a souligné M. Guterres.