CONGO-B. Peut-on encore croire en la justice?

CONGO-B. Peut-on encore croire en la justice?

Où est la logique juridique dans tout ça? Henry David Thoreau disait: "Sous un gouvernement qui emprisonne injustement, la place de l'homme juste est aussi en prison".

1: 30 de prison pour l’honorable NGALIBALI accusé de faux et usage de faux. ( son employeur, s’est-il constitué partie civile pour que la justice lui demande de rembourser toutes les 14 années perçues? Cet employeur doit-il se prévaloir de sa propre turpitude ? N’avait-il pas fait des vérifications a priori de son titre d’accès dans la profession ? Le droit est-il devenu indolore ? )

2: 20 de prison pour Monsieur MOKOKO accusé pour détention illégale d’arme et munitions de guerre, trouble à l’ordre public, atteinte à la sûreté de l’État.

3: 20 de prison pour Monsieur OKOMBI accusé pour détention illégale d’arme et munitions de guerre, trouble à l’ordre public, atteinte à la sûreté de l’État.

4: 5 ans de prison pour Monsieur DABIRA accusé pour atteinte à la sûreté de l’État, atteinte à la vie d’autrui

5: 5 ans de prison pour Monsieur Roger OKEMBA pour détournement des deniers publics

6: Retrait du mandat d’arrêt a l’encontre de Monsieur NTUMI présumé être le plus grand criminel que le Congo n’ait connu, ayant troublé l’ordre public, ayant détenu illégalement des armes lourdes, ayant porté atteinte à la sûreté de l’État. Actuellement libre.

Peut-on encore croire en la justice congolaise ? Avec elle, ses acteurs .

MFINI Mon Espoir