Affaire Dorgely DIABOMBA contre Ninon GOUAMBA : le député se dit victime d’une « cabale visant à le discréditer»

Affaire Dorgely DIABOMBA contre Ninon GOUAMBA : le député se dit victime d’une « cabale visant à le discréditer»

C’est une affaire qui a pris de court la majorité présidentielle. Le député du PCT Ninon Gouamba est accusé par Dorgely Diabomba de coups et blessures volontaires, d’actes de torture et de tentative d’assassinat. Dans plusieurs vidéos, la victime explique en détails les sévices qu’il a subi de la part du député.

 

Lire : CONGO. Ninon GOUAMBA député du PCT, accusé de tortures et tentative d'assassinat sur DIABOMBA Dorgely

 

Bébé noir, manipulation politicienne

Face aux accusations portées contre lui, Ninon Ngouamba que nous avons pu contacter nie en bloc. « Ce jeune est un bébé noir bien réputé sous le pseudo de Djo Bill qui a été à l’origine d’actes de violences grave dans un quartier de ma circonscription. Il avait été arrêté par la police, et je n’avais pas voulu intervenir auprès du commissariat en vue de sa libération sur demande de son père... » explique le député de la majorité présidentielle.

 

D’après certaines indiscrétions, cette affaire dont les faits se sont déroulés en 2019, a été remise à l’ordre du,jour sur fond de rivalités politiques au sein du PCT en vue de l’investiture pour les législatives de juillet 2022 dans la 4ème circonscription de Ouenzé (Brazzaville). Borgely Diabomba a bénéficié du concours de M. Alex Ngouloubi challenger de Ninon Gouamba afin de ressusciter cette affaire.

 

Cette manipulation paraît en filigrane dans le communiqué publié par Ninon Gouamba en fin de soirée du dimanche 8 mai. « Le cabinet de l’honorable Ninon Pachel Gouamba condamne avec la dernière énergie cette énième campagne de diabolisation qui cette fois-ci se fait à l’orée des élections législatives de juillet 2022 alors qu’il venait de bénéficier de la confiance du grand et glorieux Parti Congolais du Travail (PCT) en l’investissant comme candidat à sa propre succession » peut-on lire. L’élu ne compte pas en rester là face à cette « cabale visant à le discréditer ». Il a engagé des avocats qui dores et déjà « sont à pied d’oeuvre pour saisir les juridictions compétentes » affirme le communiqué.

 

Vouda NGANOU