URGENT. Burkina Faso, bruits de bottes et de tirs dans les casernes

URGENT. Burkina Faso, bruits de bottes et de tirs dans les casernes

Les Burkinabés se seront réveillés ce matin au son des tirs nourris entendus dans plusieurs casernes dont les camps Guillaume Ouédraogo et Sangoulé Lamizana ainsi qu’à la base aérienne. Les autorités ont vite fait de minimiser ce mouvement parlant de "mécontentement de quelques soldats" et pas de "coup d'état".

Le Pr Alkassoum Maïga, porte-parole du gouvernement a réagi au travers d’un communiqué officiel. « Des informations véhiculées dans les réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée en ce jour 23 janvier 2022. Le gouvernement tout en reconnaissant l’effectivité de tirs dans certaines casernes dément ces informations et appelle les populations à rester sereines. Il réaffirme sa confiance à notre armée qui demeure républicaine. Force et courage à nos Forces de défense et de sécurité (FDS) et Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) », écrit-il.

Depuis plusieurs semaines, le Burkina Faso est hanté par le spectre d'un coup d'états. Près de 10 officiers accusés de préparer un coup d'état avaient été arrêtés par les autorités militaires et entendus.

La rédaction