CONGO. Affaire Urcia: mensonges et intimidations du ministre Thierry Moungalla

CONGO. Affaire Urcia: mensonges et intimidations du ministre Thierry Moungalla

Urcia PANDZOU, fillette âgée de 3 ans et domiciliée à Loudima gare notamment au quartier MPOUNGOU 1, est victime d'un tumeur au niveau de son œil droit. Suite à la polémique suscitée par le post du journaliste Alphonse NDONGO, qui a révélé que la chaîne publique Télé Congo, a exigé la somme de 100.000 FCFA pour recevoir au JT de 20H ce 30 novembre 2021 le journaliste Celmond Koumba venu évoquer le drame que vit la famille de la petite Urcia, atteinte d'un cancer de l'oeil.

Payer pour passer une info sociale

"100.000 FCFA, c'est le montant de la facture payée par notre confrère Celmond Koumba, journaliste indépendant et influenceur, pour faire passer une communication sur le cas de la petite Ursia Pandzou, atteinte de cancer de l'oeil" écrit indigné le journaliste Alphonse Ndongo. "Il faut 100.000 FCFA pour passer comme invité du JT de 20h, même pour un cas social. Le montant, selon une indiscrétion, était plus que celui-là. Comme dans un marché africain, il a fallu marchander pour obtenir un prix de passage au JT à 100.000 FCFA" ajoute t-il. Face à cette révélation, l'indignation a été forte sur les réseaux sociaux.

Alors que la polémique enflait dans les réseaux sociaux à propos des 100.000 FCFA exigés par Télé Congo, Thierry Moungalla ministre des médias et porte-parole du Gouvernement, a publié sur son profil Facebook un post affirmant que, "La petite Urcia, prise en charge par l'Etat, est actuellement hospitalisée au CHU de Brazzaville, en carcinologie. L'interview au JT de Télé Congo, JE DIS BIEN AU JT, d'un bénévole pour en parler n'a fait l'objet d'aucun paiement".

Mensonges et intimidations

Face à la polémique, Thierry Moungalla a usé de mensonges vis à vis de l'opinion publique puis  d'intimidations par rapport aux bénévoles qui accompagne la famille de la petite Urcia. Le 31 octobre 2021, Celmond Koumba attirait l'attention du grand public sur le sort de la petite Urcia "Fille de Gildas PANDZOU et d'Ida MOUANDA, URCIA PANDZOU, cette fille âgée de 3 ans et domiciliée à Loudima gare notamment au quartier MPOUNGOU 1, est victime d'un tumeur au niveau de son œil droit. N'ayant pas une bonne situation sociale, ses parents biologiques sollicitent, de la part des personnes de bonne foi, une prise en charge sanitaire de leur fille. Ainsi donc, toutes les personnes qui sont touchées par ces images, peuvent directement joindre Ida MOUANDA, mère d'Urcia PANDZOU au numéro suivant..." écrivait-il. Le gouvernement n'a jamais réagi à cet appel à l'aide pourtant relayé sur de nombreux profils. Pour faire venir la famille de Loudima pour des consultations à Brazzaville les moyens logistiques avaient été mobilisés par des donateurs.

"Admise au CHU depuis le 17 novembre, la famille de la petite urcia n'a jamais reçu ni visite d'un membre du gouvernement ni une aide financière de la part du gouvernement. Le ministre Moungalla a menti pour faire taire la polémique des 100.000 FCFA payés à Télé Congo en disant que Urcia était prise en charge par le gouvernement. C'est un mensonge" nous assure un membre de l'équipe des bénévoles qui a requis l'anonymat.

160.000 FCFA pour passer à Télé Congo

Dans la journée du 1er décembre, certains bénévoles qui soutiennent la famille de la petite Urcia ont reçu des appels des proches de Thierry Moungalla pour démentir l'information à propos des 100000FCFA versés à Télé Congo. Le ministre lui même a démenti cette information dans le post évoqué. Mais, le témoignage de Clèche Louzolo, Président du l'association Club Jeunesse Consciente (CJC) rapporté par le journaliste Alphonse Ndongo, vient démentir le post du ministre Thierry Moungalla. "... C'est moi qui gère la caisse de l'argent reçu par les donateurs... Nous avons remis à madame la journaliste au nom de Eva un montant de 160.000frs et non 100.000frs pour passer à la télé pour ce cas", écrit-il. Ce témoignage de la part de celui qui gère les dons en faveur de la petite Urcia est un cinglant camouflet pour Thierry Moungalla, qui a voulu récupérer la situation de Urcia pour faire mousser le gouvernement.

Vouda NGANOU